Page précédente | Accueil | Page suivante

One of the numerous open bars of Walking Street. Red lights and white faces : it is 6 PM and the clients have waked up one hour ago. They are starting their night here.

Je quitte le soi Pattayaland 2 pour reprendre le front de mer, Beach Road South. Avant d'arriver à la galerie "Royal Garden Plaza", je passe devant des bars en plein air éclairés par une lumière rouge car la nuit est maintenant tombée.

Ces bars, nombreux à Pattaya s'appellent "fun bar" ou "ladies bar". Ils ont remplacé les "carousels" car leur construction est moins compliquée donc moins coûteuse. Par contre, sur le plan de l'esthétique, il ont beaucoup perdu par rapport aux "carousels". Ouverts durant la journée et le soir, ils sont destinés à distraire les clients tout en les faisant boire pour faire monter l'addition. Les jeunes femmes hèlent les clients pour les attirer, leur servent à boire, conversent avec eux ou les font jouer à divers jeux de société typiquement thaïs. Elles peuvent aussi "proposer leurs services". Le client devra alors s'acquitter d'une somme pour faire sortir "sa belle" du bar. On lui demandera, comme dans les gogo bars, 500 THB, mais, s'il hésite, on pourra descendre le prix jusqu'à 200 THB. Si une jeune femme voit que son client n'accroche pas, elle lui proposera sa collègue sans hésiter et sans état d'âme.

The waitresses entertain the clients with various thai games and propose their "escort services" (600 THB "for a short moment" and 200 THB for the bar....).

Ce bar, comme celui qui est tout en haut de cette page, se trouve entre le soi Pattayaland 1 et le soi Post office à South Pattaya. Tous les jours, à partir de 21 H, ont lieu, au milieu de tous les bars qui sont rassemblés à cet endroit, des matches de boxe thaîe. Bien qu'ouverts durant la journée, ils ne s'animent vraiment qu'à la nuit tombée, vers 18 ou 19 heures. Les clients, malgré parfois un long séjour à Pattaya, ont le visage pâle : ce sont des noctambules qui ne fréquentent pas la plage. Ils commencent leur nuit ici. La lumière rouge protège l'anonymat et lorqu'un photographe officie, ils détournent le visage.

Page précédente | Accueil | Page suivante